TH1: Chapitre 2: la Monnaie dans l’échange

1. Les fonctions de la monnaie
La monnaie est constituée par l’ensemble des moyens de paiement permettant de régler les transactions commerciales entre les agents commerciaux sur un territoire donné. Elle remplit certaine fonction qui facilite le fonctionnement de l’économie de marché.

La fonction d’intermédiaire des échanges : elle permet la spécialisation par l’absence de recherche d’un partenaire compatible à l’échange. La monnaie est une solution au non coïncidence des besoins.

Fonction d’unité de compte : elle permet l’établissement de la concurrence et de la décentralisation par le signal prix.

Fonction de réserve de valeur : elle est à la base de la confiance dans en la monnaie.

2. Les qualités attendues de la monnaie
La valeur ou « qualité » d’une monnaie dépend étroitement de l’offre et de la demande. Parmi les éléments déterminants, la demande de monnaie figure sa crédibilité (confiance + à remplir efficacement ses 3 fonctions). La crédibilité d’une monnaie dépend étroitement de la capacité des autorités monétaire du pays d’origine à maintenir une certaine stabilité des prix.

A. La stabilité de la monnaie
  • La stabilité interne
Monnaie correspond à l’absence d’inflation ou à une inflation très modérée. L’inflation correspond à la hausse niveau général des prix. La hausse entraîne une perte de pouvoir d’achat pour les salariés et les titulaires de revenue non indexés sur la hausse des prix.

  • La stabilité externe
Monnaie correspond à celle du taux de change de la monnaie nationale en devise étrangères.

B. La confiance dans la monnaie
Une monnaie inspire confiance si l’on pense qu’elle sera acceptée par les autres pour payer un achat. Si défiance vis-à-vis de la monnaie on assiste à une fuite devant la monnaie, les agentes économique converties leur argent dans d’autre devise ou de bien « fuite devant la monnaie ».
La défiance vis-à-vis de la monnaie traduit une crise plus profond, celle de l’État qui lui-même n’inspire plus confiance.

3. La quantité de monnaie dans l’économie
A. La mesure de la masse monétaire
La masse monétaire : est la quantité totale de monnaie en circulation dans une économie à un moment donné. Elle a pour conséquence sur le niveau générale des prix et abus de la croissance.

La mesure de la masse monétaire : constitue un enjeu important pour les autorités chargés de mener la politique économique.

Critère de liquidité : c’est-à-dire la capacité à être transformer à bref délai et sans coût en moyen de paiement.

Les agrégats monétaire : constitue une mesure statistique de la masse monétaire, il regroupe les avoir facilement transformable à moyen de paiement, ils sont donnée selon une logique.

Les agrégats monétaires en France fin 2007 :
B. Les effets de l’évolution de la masse monétaire
1. L’Évolution de la masse monétaire et le niveau général des prix
L’excès de monnaie en circulation dans l’économie est une cause de l’inflation.
Si la progression de la masse monétaire est plus rapide que celle de la création de richesse de l’économie, le pouvoir d’achat monétaire s’élève trop vite. La demande globale va accroître, à court terme, face à une offre globale inchangée d’où une hausse des prix nominaux.
C'est la Théorie quantitative de la monnaie par IRVING FISCHER

2. L’Évolution de la masse monétaire et la croissance économique
Une insuffisance de monnaie peut se traduire par une diminution de la croissance car la demande de bien de consommation et d’équipement diminue.

Le montant de cette offre de monnaie dépend en grande partie des conditions de crédit octroyées aux agents économiques.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Chapitre 8: Les Investissements et Leur Rentabilité

Chapitre 9: La mise en valeur de l’offre

Chapitre 8: L’animation de l’équipe commerciale