Chapitre 9: La culture d’entreprise et l’implication des salariés


1. La matérialisation de la culture

1.1 Les définitions de la culture

Il existe une multiple définition de la culture d’entreprise. Pour Elliot Jacques, par exemple, il s’agit d’un mode de pensée et d’action habituelle et traditionnel, plus ou moins partagé par les membres de l’organisation et qui doit être accepté par les nouveaux arrivants.

Dans toutes les approches théoriques du concept, on retrouve au moins 3 éléments :
  • Des valeurs partagées 
  • Des à petit une cohérente 
  • Une matière commune d’aborder les problèmes 

1.2 Les principales manifestations de la culture d’entreprise

Une façon concrète de représenter la culture entreprise consiste à recenser ses principales manifestations.

2. La culture d’entreprise, un outil au service du management

2.1 L’émergence du concept de culture d’entreprise

De nombreux facteurs ont contribué, dans les années 80, à émerger du concept de culture entreprise en tant qu’outil de management : multinationalisation des firmes, influence des techniques d’origine japonaise, multiplication des fusions, réflexion autour des valeurs de l’entreprise...

Dans ce contexte, les directions d’entreprise ont éprouvé le besoin de mettre en exergue une culture commune, dans le but de créer un sentiment d’appartenance, de fédérer et d’impliquer davantage les salariés. La culture d’entreprise peut ainsi constitué une réponse de divergence d’intérêts dans les organisations, exacerbé par les plans sociaux, l’individualisation des salariés et la recherche comme continue de la performance.

De nombreuses entreprises ont donc chercher à définir des priorités, des valeurs partagées, et à les formalisez dans un projet ou une charte d’entreprise. Ce projet matérialise l’engagement de tous les acteurs de l’entreprise autour de principe commune et doit être cohérente avec les stratégies mises en œuvre.

2.2 L’intérêt du concept de culture d’entreprise

Une culture d’entreprise partager peut-être source d’avantage pour l’entreprise.
Comment fusionner 2 cultures d’entreprise ? 70 à 80 % des objectifs fixer lors d’une fusion de son pas tenu, a cause d’un mauvais arrimage des 2 cultures des entreprises
5 solutions :
  • Avoir une équipe de direction unie 
  • Communiquer de manière continue 
  • Rassurer les employés 
  • Redéfinir la culture d’organisation 
  • Fixer des objectifs à court terme 

3. Les limites de la culture d’entreprise

Les organisations actuelles invoquent plus rarement leur culture entreprise dans leurs actions de communication. La culture d’une entreprise, au centre de multiples enjeux, s’avère de plus en plus difficile à instrumentaliser et cet outil de ménage maintenant rapidement ses limites.
Un excès de culture d’entreprise peut conduire des effets inverse considérer :
  • Les individus 
  • La culture d’entreprise peut construire un frein au changement

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Chapitre 8: Les Investissements et Leur Rentabilité

Chapitre 9: La mise en valeur de l’offre

Chapitre 8: L’animation de l’équipe commerciale