Chapitre 12 : Le management des connaissances

1. Les enjeux du management des connaissances

1.1 Les composantes du management des connaissances

Une donnée est fait observer de manière neutre et objective. L’information est un ensemble de données porteur de sens pour celui qui la détient. Lors ce que l’information acquiert de la valeur, elle devient connaissance. On distingue 2 types de connaissances :

Le management des connaissances ou KM (Knowledge management) recouvre l’ensemble des pratiques permettant de révéler, de favoriser, de conserver et de diffuser en interne les savoirs et savoir-faire clés des salariés. Il s’agit de favoriser l’apprentissage et les échanges de pratiques afin de développer l’intelligence collective.

KM : consiste à organiser l’échange et le partage des informations et des connaissances, pour rendre l’entreprise plus performante.

1.2 L’intérêt de la mise en place du management des connaissances

1.2.1 Au niveau opérationnel

  • Permettre une réactivité plus grandes faces turbulences de l’environnement.
  • Améliorer l’efficacité productive en diffusant « les bonnes pratiques ».
  • Développer une culture organisationnelle via l’échange des connaissances. La diffusion d’une version organisationnelle partager en est facilitée. 

1.2.2 Au niveau stratégique

  • Contribué à créer et à préserver un avantage concurrentiel : 

  • Apprendre à faire mieux,plus vite permet de produire à moindre coûts 
  • Se différencier des concurrents nécessite d’en faire plus et de démultiplier les intelligences

  • Asseoir le développement de la firme :
  • Maîtriser parfaitement un métier est le fondement même de stratégie de spécialisation 
  • Accéder à de nouvelles connaissances et le préalable aux stratégies de diversification
  • Pérenniser l’entreprise
Bon nombre de PME se construit sur les connaissances et le savoir-faire de leurs créateurs ou de quelques individus. La survie de la firme passe alors par la transmission de l’expérience acquise au successeur, le moment venu.

2. La pratique du management des connaissances

2.1 Le processus d’ensemble

La gestion stratégique des connaissances repose sur 3 processus complémentaire.

2.1.1 Capitaliser les connaissances

Il s’agit plutôt de repérer les experts et d’identifier les connaissances clés parfois éparpillés dans l'entreprise. Ces connaissances clés doivent être ensuite enregistrer afin de ne pas disparaître, elle constitue le patrimoine de connaissance de l’entreprise.

2.1.2 Transférer les connaissances

Selon Ikujiro Nonaka et Hirotaka Takeuchi (1995), le transfert de connaissances d’un individu à l’autre peut se réaliser de manière :
  • Direct : l’apprenant s’imprègne directement du savoir-faire mise en œuvre par l'expert, observant ce dernier sans qu'il soit nécessaire de communiquer verbalement. 
  • Indirect : l’apprenant s’imprègne des savoirs retranscrit ou recours aux experts identifier. Il expérimente ensuite la pratique découverte, quitte à procédé par essais/erreur. 

2.1.3 Renouveler les connaissances

Les savoirs doivent régénérer en permanence sous peine de se figer. Les connaissances individuelles évoluent parallèlement aux individus qui les détiennent. La mise en pratique et la formation sont les principales sources d’évolution. Lorsque l’organisation s’approprie des savoirs individuels, au point de modifier les valeurs et les normes organisationnel, on parle « d’apprentissage organisationnel » (Chris Argyris et Donald A ; Schön, 1978) 

2.1.4 Exemple d’outils

  • Outils de communication 
  • Culture d’Entreprise 
  • Outils collaboratifs 

2.2 Les modalités de la gestion des connaissances

Plusieurs défis doivent être relevés

3. Conclusion

Les clés du succès du KM :
  • Créer un réseau d’expert sur les KM globales de l’Entreprise 
  • Mettre en place une assistance humaine 
  • Utiliser une technologie adaptée 
  • Formaliser les procédure de conservation et de diffusion, etc ...

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Chapitre 8: Les Investissements et Leur Rentabilité

Chapitre 9: La mise en valeur de l’offre

Chapitre 8: L’animation de l’équipe commerciale